ALT

Historique
L’ aide  logement temporaire (ALT) se compose de deux aides distinctes. La première aide au logement temporaire a été créée par la loi du 31 décembre 1991 et est entrée en vigueur en mars 1993 (ALT1).
La deuxième aide a été instituée avec la loi du 5 juillet 2000, relative à l’accueil et à l’habitat des gens du voyage (ALT2).

Objectif de la prestation
L’ALT est versée directement à des organismes d’accueil pour des personnes rencontrant des difficultés financières et sociales. Il s’agit d’offrir un accueil d’urgence ou un séjour temporaire (moins de 6 mois).
L’ALT  a été créée dans le but de loger, pour des durées de séjour limitées, des personnes défavorisées en situation d’urgence : « personnes éprouvant en raison de leurs faibles ressources ou de leurs conditions d’existence, des difficultés particulières pour accéder à un logement ou s’y maintenir ».

Conditions d’attribution
Les bénéficiaires de l’ALT peuvent être des associations conventionnées ; des centres communaux d’action sociale (CCAS).
« Les associations à but non lucratif dont l’un des objets est le logement des personnes défavorisées et qui ont conclu une convention avec l’État bénéficient d’une aide pour loger, à titre transitoire,
des personnes défavorisées » (loi 31 décembre 1991). Les personnes accueillies ne perçoivent pas d’APL ni d’AL.
Financement
L’ALT est financée à parité par l’État (50%) et les organismes de protection sociale (CNAF : 48 % et MSA : 2 %) et liquidée par les caisses d’allocations familiales